LOSING SIGHT

Clément Laigle
29.04.2011 to 28.05.2011

Né en 1978, Clément Laigle vit et travaille aujourd’hui entre Paris et Nantes, où il enseigne à l’école nationale supérieure d’architecture. Quatre ans après Christophe Cuzin, qui fut le premier artiste invité à repeindre en partie la Villa du Parc (Léger décalage, façade orientale, 2006), Clément Laigle a été choisi pour signer le « ravalement » d’une seconde façade du Centre d’art contemporain d’Annemasse, en l’occurrence la façade nord. (...) Pour Laigle, tout espace architectural est à prendre. Provoquant, il est lui-même provoqué, investi par ce qui ne lui appartient pas. C'est pourquoi il est toujours possible de s'arrêter à telle ou telle portion d'espace construit, d'en intensifier la singularité, d'en transformer la tension en modifiant son système architectonique. Il s'agit d'exercer une contre-tension sans se soucier de peaufiner les matériaux utilisés, laissant totalement vérifiable la procédure technique de l'installation. L'art de Laigle a peut-être trouvé son archétype iconique, son modèle du visible, avec la reprise du motif des colombages normands qui lui ont donné une loi inaugurale, devenant par la suite un leitmotiv assez libre permettant des combinaisons, exprimant rythmes et positions, mettant à distance l'immédiateté du trop visible (...) Jean Robert Rouger

Clément Laigle, " Sans titre (GRID) ", 2011, acrylique fluo, bois, verre, jus de ciment
Clément Laigle, " Sans titre (GRID) ", 2011, acrylique fluo, bois, verre, jus de ciment