DES-COLLAGES

Barbara Breitenfellner, Erró, Karim Ghelloussi, Thomas Hirschhorn, Véronique Portal, Clément Rodzielski, Martha Rosler, Linder Sterling, John Stezaker
17.10.2014 au 20.12.2014

La nouvelle saison de la Villa du Parc s'intéresse aux dispositifs imaginés par les artistes pour rejouer, dévier ou encore aiguiser notre perception des images. Privilégiant le réemploi ou la mise en scène d’images existantes, les artistes que nous nommons iconographes travaillent avec des images d’époques, de provenance et d’usages hétéroclites. Leurs œuvres présentent des ensembles d'images plus ou moins complexes, pouvant associer sans hiérarchie chef-d’œuvres de l’histoire de l’art, banales photographies de famille, snapshots, clichés d’actualité, extraits de films, captures d’écrans, etc.
Initiées dès la fin du XIXe siècle par les potentialités reproductibles du medium photographique, qui permet une appropriation élargie des images, les pratiques iconographes sont à interroger aujourd’hui dans le contexte généralisé de la révolution technique numérique. La présence exponentielle des images sur internet, l’accès aux savoirs via les moteurs de recherche et les plates-formes amateurs et collaboratives développées en ligne ont déjà profondément modifié notre accès à la connaissance et les hiérarchies traditionnelles de transmission du savoir. Comment les artistes se font-ils l’écho de ces changements ? Comment les traduisent-ils dans les dispositifs formels de l’art contemporain (tableau, photographie, installation, projection, etc.) ?
Le centre d'art contemporain présentera toute l'année plusieurs projets au sein des espaces de la Villa du Parc, chacun se déployant indépendamment et proposant d'aborder la question de l'image avec un format et une temporalité spécifiques.
Pierre Leguillon a été invité à installer une franchise à l'année de son projet "La Promesse de l'écran".
Dans la grande salle de la Villa du Parc, des accrochages collectifs abordant quelques dispositifs clés et récurrents du réemploi d'images depuis le début du XXe siècle seront présentés : le collage, l'appropriation, l'installation d'archive, et la constellation. Réunissant des artistes de générations différentes, ces accrochages d’oeuvres ont pour ambition de montrer la diversité des pratiques et des intentions réunies autour d’un certain usage formel de l’image.
Au premier étage, un artiste est invité à investir tous les espaces, débordant la problématique posée dans l'accrochage collectif par le déploiement d'une pratique singulière.

Expérimenté dès le XIXe siècle à des fins ludiques dans les récréations photographiques, le collage photographique est repris par les avant-gardes dada à la fin de la première guerre mondiale pour témoigner du chaos social qu’a entrainé le conflit. L’essor de la presse illustrée à cette époque contribue à favoriser le découpage et le montage d’images pour créer des chocs visuels, pratique qui ne cessera de se développer pendant l’entre-deux-guerres. La révolution surréaliste tout autant que la propagande ou la contestation politique reprendront le collage tout au long du XXe siècle, jouant sur les effets de contraste qu’il exacerbe. L’exposition "Des-collages" regroupe  une sélection d’œuvres d’artistes qui s’exercent encore au collage dans des traditions très diverses : poétiques (Breitenfellner, Portal, Stezaker), politiques (Ghelloussi, Hirschhorn, Linder), culture populaire (Hamilton) ou abstraite (Rodzielski). L’accrochage proposera plusieurs manières de regarder des collages originaux ou imprimés, à plat ou au mur.

L’exposition Des-collages a bénéficié du soutien du musée d’art moderne de la ville de paris, du frac île-de-france, du frac franche comté, du frac basse-normandie, du musée des beaux-arts de dole et de la galerie chantal crousel.

Commissaire : 
Garance Chabert / Aurélien Mole
Fichier attachéTaille
dossier de presse298.38 Ko
face aux oeuvres189.97 Ko
dossier pédagogique1.95 Mo
Barbara Breitenfellner, "Untitled (WVZ 323)" / 2014 / 21,2 x 13,4 cm, courtesy de l'artiste
Barbara Breitenfellner, "Untitled (WVZ 323)" / 2014 / 21,2 x 13,4 cm, courtesy de l'artiste