«Tout ce qui était vécu est devenu une simple représentation» est une œuvre de l’artiste suisse Didier Rittener composée de 13 impressions pigmentaires Noir et Blanc de 66,5 x 47 cm sur papier Hahnemühle de 305 gr. Ces formes géométriques ont été prélevées par Didier Rittener dans le corpus pictural de l’artiste russe Kasimir Malevitch et ont donné lieu à des appropriations successives. Les impressions pigmentaires constituent une nouvelle version de l’œuvre monumentale «Façade Nord», dessin au graphite exposé de 2014 à 2018 sur la Villa du Parc, centre d’art contemporain. La façade sera effacée fin 2018. Chaque forme a été photographiée de manière isolée et frontale puis retravaillée par l’artiste pour l’impression pigmentaire.

Depuis 2001, le travail de Didier Rittener s’appuie sur un répertoire d’images prélevées sans souci de hiérarchie, de généalogie, ni de chronologie dans la culture populaire et savante, classique et moderne, l’histoire de l’art notamment. Ses « emprunts » sont d’abord passés au filtre du dessin noir et blanc, et susceptibles de toutes les manipulations possibles : déformation, collage, effacements partiels etc. Ce corpus, intitulé « Libre de droits », réunit aujourd’hui environ 400 dessins de format A4 sur papier calque, qui chacun peut ensuite être adapté à différents formats et supports – sculpture, dessin mural, papier peint, photographies etc.

Didier Rittener (1969) vit et travaille à Lausanne. Ayant exposé dans de nombreuses institutions suisses et européennes, il a été lauréat de plusieurs prix –dont le Prix Drawing Now (Paris, 2013), Manor (2005), le Prix fédéral d’art en 2004, 2005 et 2006 et le Prix Fondation Irène Reymond en 2007 –, il enseigne à la Haute école d’art et de design de Genève et est l’un des fondateurs actifs du collectif Circuit.

 

Didier Rittener, « Tout ce qui était directement vécu est devenu simple représentation », 13 formes, impression pigmentaire sur papier Hahnemühle encadrées, 66,5 x 47 cm, 2018

Édition de 2 exemplaires numérotés et signés, coédition Villa du Parc - centre d’art contemporain et Gdm éditions, Paris

 

Exposition de référence: 
Didier Rittener, Façade Nord de la Villa du Parc, photo Aurélien Mole