RESIDENCE JOSEPHINE KAEPPELIN CHEZ SIEGWERK

Durant l’année 2018, l’entreprise allemande d’encres pour impression de packaging, Siegwerk (site de Haute-Savoie) a accueilli en résidence l'artiste Joséphine Kaeppelin, sur une proposition du centre d’art contemporain la Villa du Parc à Annemasse réalisée avec le soutien du Ministère de la Culture/DRAC Auvergne-Rhône-Alpes.
L’artiste, qui se présente comme « prestataire de services intellectuels et graphiques », a choisi de réaliser un « audit » de l’entreprise, s’adressant pour cela à tous les employés des différents secteurs d’activité du site. Joséphine Kaeppelin a agi en deux phases : une phase dite d’enquête de février à juin puis elle a rédigé un rapport à partir des paroles et des impressions récoltées. 
L’artiste française, diplômée de la HEAR à Strasbourg et vivant à Bruxelles, place au cœur de sa démarche le ressenti du monde du travail. Joséphine Kaeppelin, en tant qu’ « artiste-consultante » mène des enquêtes dans des entreprises. À la différence d’un audit classique ses enquêtes n’ont pas d’objectif à atteindre. elle se donne cependant comme règle de conduite d’interférer dans la routine de travail pour inviter à une mise à distance permettant de réfléchir sur soi-même et sur la structure (socio-professionnelle) dans laquelle on est intégré. 
Si ses recherches ont surtout été menées dans le milieu professionnel de l’art, Joséphine Kaeppelin a œuvré cette fois-ci sur le site industriel de l’entreprise Siegwerk, qui emploie près de 270 personnes à Annemasse. Le choix de réaliser un audit comme projet de résidence a résonné tout particulièrement avec l’enquête sociale « Insight » récemment conduite au niveau du Groupe Siegwerk. 
Sa principale occupation, au cours de son enquête, a été de trouver des moyens de s’adresser aux salariés, elle a poursuivi le dialogue jusque dans l’élaboration du rapport : en organisant un vote. Fin juin, les salariés ont voté en nombre. Parmi les trois propositions, ils ont choisi le « rapport mural », résultat des échanges entre l’artiste-consultante et les salariés, et témoin d’une expérience particulière, qui sera inauguré le 13 décembre 2018 au sein de l’entreprise Siegwerk. Intitulé « Il s’est passé quelque chose. », le rapport est peint dans différents bâtiments de l'entreprise, dans les lieux de passage. 
 
Ce projet s’inscrit dans le programme de résidences d’artistes hors les murs du centre d’art contemporain la Villa du Parc et dans le programme « Art et mondes du travail » du Ministère de la Culture/Drac Auvergne-Rhône-Alpes. 
Etiquettes / Tags: